• Bilan 2018

      Lecteur occasionnel, ou régulier curieux du devenir de ma production, voici venu le moment de la rétrospective 2018 des péripéties couture et tricot au domaine de Boisjoly, une année marquée par la palette "fruits des bois" :

    Bilan 2018

    marinière bordeaux :  une reproduction/appropriation réussie et très appréciée tout au long de l'année, malgré l'apparition rapide de bouloches sur le coton/viscose et la légère rétraction du galon.
    - ici portée avec la jupe double fil du concours T&N : une belle expérience, je porte la jupe sans frein notoire.

    Bilan 2018

    robe en crépon grenat : faite sur un coup de tête, ce fut le coup de cœur inattendu ; parfaite pour l'été et beaucoup portée.

    Bilan 2018

    - sac à main en tissu enduit : n'a pas démenti son utilité ; il a choppé quelques taches de gras au passage, un comble.

    Bilan 2018

    châle Pink Graphite : venu remplir un vide dans la panoplie et arborant la couleur banco de l'année, pas étonnant que je ne porte plus que ça depuis 3 mois.
    - pull Hazel Bank : très porté, il a rapidement été le siège d'une éruption de bouloches, dont je ne me suis toujours pas occupée puisque que je n'ai pas de rasoir spécial, mais je m'en fiche car avec la texture ça fait moins tache et le confort du pull l'emporte largement. J'ai craint un moment que les entournures un peu basses suite à mes traficotages m'ennuient mais je n'y prête pas plus attention que ça.

    Bilan 2018

    - sac isotherme à morues :  a servi 4 fois, RAS.

      Aparté dégustation : j'ai pu comparer les glaces vanille de chez Raimo et de chez Berthillon (je voulais mettre à l'épreuve le sentiment que j'avais de la surcote de Raimo, d'autant qu'elle est 50% plus chère).
    Avec une liste d'ingrédients allant à l'essentiel, la vanille Berthillon s'impose par la force de son goût, qui combinée à sa texture évoque la densité d'une crème pâtissière, tandis que la vanille Raimo est plus discrète, avec un goût entre le lait et la crème fleurette. Pondérons cet avis par celui de Monsieur qui a trouvé que leur différence est marquée mais ne saurait dire laquelle il préfère. Niveau emprunte emballage, Berthillon gagne également avec sa boîte en carton.

    **********

    Bilan 2018

    Safran hyperextensible : qui n'a pas spécialement bougé après lavage. Ignoré au retour de la mauvaise saison, à tel point que je m'aperçois à l'instant que Safran a disparu de l'armoire, j'ai du l'oublier en Normandie d'où il ne me manque manifestement pas. EDIT : ben non, donc le mal-aimé a fugué si je comprends bien.

    Bilan 2018

    pull rayé du pêcheur : porté en fin d'été mais guère plus. Entre les manches au coude chauve-souris et les couleurs qui vont avec tout ou avec rien faut avouer qu'il est spécial.

    Bilan 2018

    - maillot de bain 2 pièces transformé : très utile

    Bilan 2018
    Merci la lampe à UV !

    - short Petit Boudin à surpiqures phosphorescentes : grand confort du jean stretch, beaucoup porté au 1er semestre, moins au 2eme par concurrence et victoire du petit boudin kaki.

    Bilan 2018

    robe empire burda : peu portée pour le moment, et malheureusement la laine déteint donc s'il faut se fader le lavage à la main à chaque fois, on la portera avec parcimonie.

    Bilan 2018

    chemisier à froufrous fashion style : peu porté pour le moment. Les liens des poignets ont été raccourcis.
    robe verte QECQTVPLV 2018 : dissymétrie très frustrante du boutonnage d'où l'utilité des poses déhanchées.

     Bilan 2018

    - cape en drap de laine : le conte de fées fait réalité, portée de temps en temps car c'est tout de même moins pratique que la parka de base, notamment pour porter un sac à dos.

    Bilan 2018

    base de pantalon droit : non portée, en attente de la reprise du chantier en 2019. NB : cette coupe fait néanmoins un gros cul.
    casaque Cassoulet : portée 2 fois, réservée à l'hiver + épineux dilemme des boutons en bois qui perdent leur lustre au passage en machine :-/

    Bilan 2018

    jean vert : enfourchure trop foireuse, non seulement visuellement, mais assez inconfortable à l'aine et sur les hanches. Après l'avoir ignoré au 2eme semestre, je viens de me réconcilier avec même s'il me rentre un peu dans l'aine devant et que la ceinture devant arrive trop haut et rentre dans le bide une fois assise.
    - avec une toile de cassoulet qui est finalement portée régulièrement malgré un gros morceau de thermocollant blanc visible à l'encolure, et même si elle est un peu courte pour ce pantalon en particulier.

    - T-shirt tout fin en chanvre : pas posté mais déjà porté surtout cet été, rapport prochainement.
    - J'ai également réalisé un ensemble "Dans le boudoir" en soie d'après le livre Coudre sa lingerie : alors là je renonce à toute production picturale tellement j'ai honte de la mocheté et du bâclage du truc, que je n'ai pas mis du tout.

      Les Altruistes

    Bilan 2018

    - J'ai beaucoup exploré le catalogue des tissus biologiques Lebenskleidung cette année à cause de leur grand choix de mailles et de leur politique d'échantillons (peu chers, suffisamment grands et en quantité illimitée) : d'abord par un pyjama bleu en jersey velours 100% coton pour ma mère d'après un de ses vieux pyjamas Emo, qui s'est avéré un peu court car nous ne voulions pas commander 3 mètres de tissu. J'en ai ensuite cousu deux autres couleur vert d'eau de longueur adéquate et ai recyclé le bleu dans un pyjama pour ma nièce.

    Bilan 2018
    - avec du bord côte fin coloris Marsala, un sous-pull pour maman, patron Burda.

    Bilan 2018

    - ensuite, deux pyjamas pour Monsieur car les siens tombaient en ruine. A gauche avec deux sweats kaki d'après les pièces d'un des défunts pyjamas (très mauvaise idée, on se condamne ainsi à avoir des pièces trop larges et trop courtes). A droite avec deux jerseys coton/élasthanne d'après un patron du Lalala 4.

    - deux chinos tests du patron Out In The Middle pour qui pourra rentrer sa fesse en premier dedans.

    Bilan 2018

    - un pantalon de costume pour Monsieur d'après ce même patron.
    - un maillot de corps fin en jersey de chanvre pour ce même Monsieur.

    Bilan 2018
    - une jupe en jersey de chanvre moyen pour rhabiller Frida.

    Bilan 2018

    - un ensemble chemisier + jupe transformée pour le lindy hop de Charline. Malheureusement cet ensemble n'a pas eu le pouvoir de multiplier les danseurs mâles sur la piste.
    -
    une housse pour le futon de la clinique : liquidation victorieuse d'un coupon-boulet de 10 ans !

    Bilan 2018
    - et pour finir le projet de l'amour fililal : une robe de chambre en peau de poussin avec un galon vermillon pour maman d'après modèle lui appartenant.

    **********

      Pressons cette production en fromages :

    Bilan 2018

      En 2018, j'ai presque plus dépensé en papier calque qu'en patrons.

    Bilan 2018

       L'assiette fut diversifiée et de type "restos du coeur".

    Bilan 2018

      La répartition est quasiment identique à celle de l'an dernier, et à part l'ensemble de lingerie clairement bâclé, je n'ai pas le sentiment que je puisse faire mieux sans renoncer tout bonnement à la dimension créative de ce loisir. Il n'y a que la quantité globale sur laquelle je puisse jouer. Hors lingerie, je n'ai toujours pas acheté d'habit neuf (ah mais si, le maillot !), et 2-3 trucs en friperie.

      Cette année a vu la sortie du patron le plus ambitieux de Festive Road, et manifestement le plus intimidant, le pantalon masculin Out In The Middle, ainsi que la révision de la robe Qu'Est-Ce Que Tu Vends Pour Les Vacances dont je suis maintenant complètement satisfaite.

      Cerise sur le gâteau : grâce à la création d'un compte Liberapay pour ce blog, j'ai pu payer 3 mois d'abonnement à Eklablog. Soit remerciée, généreuse donatrice (oui, j'ai comme dans l'idée que c'est une dame)! Qu'ils soient nombreux à suivre ton exemple en 2019 afin de tester la rétribution des testeuses !

    **********

      Et pour finir, la liste de projets à venir, qui m'avait été bien utile l'an dernier puisque je m'y suis quasiment tenue, preuve qu'elle visait juste. Cette année, dans le cadre du défi déstockage lancé par Grenadine C sur T&N,  je compte terminer d'utiliser la plupart des tissus achetés cette année, avec au choix :
    - un gilet en sweat rose thé, déjà terminé
    - un pyjama chaud, peut-être une grenouillère, avec un jersey velours taupe
    - un t-shirt simple avec un jersey taupe bien élastique, occasion d'optimiser la coupe du Briac, et peut-être un autre t-shirt en mélange beige/bleu jean selon les chutes
    - une jupe classe (peut-être une Anémone) avec un brocard de polyester gris clair bleuté qui me reste de la virée chez Bennytex
    - avec un coupon de lin bleu : soit une chemise à col asymétrique et boutons pression, soit une saharienne
    - un haut en sweat moucheté kaki clair
    - une robe à froufrous en crêpe de coton à tartan beige
    - une chemise en satin à imprimé floral à fond violet Spoonflower (billet chouine à l'horizon)
    - un short pas trop court à plis en sergé à chino kaki
    - deux chemises en twill léger taupe et parme pas encore commandés (utilité des échantillons)
    - deux pantalons en velours côtelé légèrement stretch : un pour moi en bordeaux, un pour Monsieur en marine, pas encore commandés (préparez vos bons de commande Lebenskleidung les parisiennes).
    - une veste-gilet en épais lainage stretch beige
    - une veste pour Monsieur d'après le livre sur la veste tailleur récemment sorti aux éditions Eyrolles, mais comme j'ai des doutes sur les dimensions du coupon et l'adéquation de la coupe ajustée aux goûts du destinataire, ce sera peut-être juste un gilet.
    - une jupe pour l'amie normcore qui ne porte que du noir
    - un pantalon en sergé à chino beurre frais pour Monsieur

      Bref, un agenda de ministre susceptible d'être écrémé vu l'absence d'urgence, d'autant plus que j'ai un projet de patrons un peu spéciaux prévu pour cet été.

      En tricot : un châle plus vaste que le Pink Graphite, un cadeau ambitieux pour Noël prochain, et peut-être un pull pour ma nièce.

      Il ne me reste plus qu'à vous transmettre mes meilleurs vœux créatifs pour 2019 !


  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Janvier à 14:56

    Joli bilan !

    Je vois que ton chéri aussi transforme ses hauts de pyjama en trucs trop courts et trop larges ... Après, si tu les prends pour base pour les faire neufs comme ça, ça va mal finir c't'histoire :-D

    J'ai hâte de savoir ce que tu nous concoctes comme "patrons un peu spéciaux" !!!!

      • Mardi 15 Janvier à 22:20

        Ahah, ce serait le téléphone arabe du pyjama.
        Est-ce que tu vas au pince-fesses de vendredi au fait ?

      • Mercredi 16 Janvier à 09:33

        Pas en vrai (j'habite à Nantes !) mais j'hésitais à participer en visio (mais y a concurrence avec un apéro alors je ne suis pas encore décidée ;-) )

      • Mercredi 16 Janvier à 10:33

        Ah, je ne sais pas pourquoi j'imaginais que tu habitais en région parisienne, on se fait des idées sur les gens...

    2
    andyes_c
    Mardi 15 Janvier à 21:00
    Je lis à chaque fois vos billets avec plaisir chère comtesse.
    Joli bilan en images et en graphiques, le peuple des abonnés se regale!
      • Mardi 15 Janvier à 22:20

        Tant mieux, parce que je me suis sacrément auto-saoulée à écrire ce billet-là !

    3
    lorln
    Mercredi 16 Janvier à 09:26

    Joli bilan ! Je n'en fais pas autant en couture ...

    Bonne année

      • Mercredi 16 Janvier à 10:35

        Merci, on va dire que les circonstances ont été particulièrement favorables cette année de mon côté.

    4
    Liseli
    Mercredi 16 Janvier à 18:29

    J'aime toujours autant les camemberts mais dis... tu triches pas un peu justement? Patron "personnel" et "Festive Road", c'est pas un peu une redondance? Puis les "altruistes" qui se mélangent aux genres d'habits? Je sais pas si ça passerait dans un magazine "peer-reviewed", tout ça!

    Merci pour le test Berthillon vs Raimo, je pense pouvoir donc aller direct chez le premier le jour où j'ai envie de vanille glacée de qualité (j'aime pas le lait).

    Je me réjouis du retour sur le jersey de chanvre, même si ça semble compromis pour en racheter. Et puis ne m'attends pas pour Lebenskleidung, je n'ai cousu qu'un coupon sur trois pour l'instant!

      • Mercredi 16 Janvier à 19:23

        Roh, m'accuser de tricherie, t'es jalouse ou quoi ?
        Personnel : la jupe double fil, le sac vert, les deux chemisiers asymétriques, le maillot transformé, le haut à col marin, la cape
        (les deux derniers ayant un faible pourcentage de sang burdique, je suis l'actionnaire majoritaire)
        FR : le reste

        Je suis d'accord pour les catégories douteuses du diagramme "type d'objet confectionné 2018" mais c'était le meilleur compromis en terme de lisibilité.
        NB : je n'ai pas compté la jupe de Frida dans les altruistes vu qu'on n'a pas encore réussi à prouver l'existence du sentiment de gratitude chez les mannequins.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    cyqlaf
    Mercredi 16 Janvier à 21:35
    cyqlaf

    Les camemberts, c’est la vie ! /* Non, je ne parle pas de calendos au lait cru mais bien des stats qui ne seront pas accusés de nous faire grossir … */

    Sinon, une bien belle production, avec une palette de couleur « fil conducteur » bien présente /* & du coup facile à assortir ! */. & la cape ! Aaah la cape … Elle est splendide, un petit côté féérique, un autre détective anglais … Mention spéciale pour la cape !

      • Jeudi 17 Janvier à 09:47

        Merci, Sherlock Holmes est en effet une référence qu'on m'a sortie plusieurs fois en voyant la cape.

    6
    Sunshine
    Jeudi 17 Janvier à 08:56

    Beau bilan, et j'aime particulièrement la jupe de concours et la robe en crêpon. Je suis assez curieuse des patrons spéciaux prévus pour l'été. Des indices ?

      • Jeudi 17 Janvier à 09:50

        Mmh, patrons féminins qui pour une fois vont sacrifier à une tendance.
        J'en dirais plus quand j'aurais plusieurs modèles de prêts. La peau, l'ours, tout ça.

    7
    Marie
    Samedi 19 Janvier à 12:59

    Joli bilan diversifié* ! L'amatrice de fromages camemberts remarque qu'en couture, on n'est jamais mieux servi que soi-même (cf. patrons personnels + Festive Road) ;)

    *En 2018, j'ai cousu : des sacs à vrac et des Inari Tees pour survivre à la chaleur estivale, woaaaaa (#Not).

    Assez impatiente de voir ce que tu vas faire du velours Lebenskleidung, étant donné qu'un pantalon d'hiver-pas-slim figure parmi mes rêves pour 2019. N'ayant pas encore réussi à trouver l'équation qui rendrait un pantalon droit réaliste au niveau du séant, je suis preneuse de toute matière à réflexion sur la question.

    Bonne année 2019, force et courage face à la soie glissante, aux frous-frous sauvages et aux poches passepoilées ;)

      • Vendredi 25 Janvier à 22:16

        Oui cette assiette me convient : j'aime être autonome, ce qui n'empêche pas d'apprécier trouver des patrons tout faits quand l'envie de patronner ne l'emporte pas.
        Le velours je vais probablement le commander chez Siebenblau finalement, il semble avoir les mêmes références de ce côté ci du catalogue, sans les 20 jours d'attente.
        Pas de soie au programme cette année, l'enfourchure du pantalon sera une difficulté suffisante !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :